fiche d'élevage python vert->morelia viridis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fiche d'élevage python vert->morelia viridis

Message par wariorjo le Mer 23 Mar - 0:22


Source:http://reptilescity.forumouf.com/
Pyton vert->Morelia viridis


En Nouvelle-Guinée et îles voisines, et dans l’extrême nord du Queensland en Australie, il vit dans les forêts tropicales, qu’on appelle les forêts ombrophiles, et surtout dans la canopée.
Il ressemble beaucoup au boa émeraude (Corallus Caninus) originaire d’Amérique du Sud que l’on ne peut se procurer puisque ce dernier est interdit à la vente (arrêté de Guyane).


Description:

L’adulte caractéristique de cette espèce est vert vif avec du bleu azur, et il présente généralement une ligne discontinue de taches blanches ou bleues sur le milieu du dos.
Les jeunes sont spectaculaires, car ils rivalisent de couleurs : jaune citron, rouge brique, orange vif ou même prune pour certains spécimens. En fait ces couleurs varient selon l’origine de l’animal, selon qu’il est d’une contrée, d’une île ou d’une autre : on a ainsi la phase biak, aru, etc.

Il possède aussi des protubérances céphaliques (qui cachent les puissants muscles des mâchoires) prononcées et deux crocs en avant de la mâchoire (non venimeux), fort utiles pour attraper les oiseaux en vol, et pour ne pas lâcher une proie qui serait perdue si elle tombait.

Maintenance:

il lui faudra 24-25°C le jour avec un point chaud à 30°C, pour un gradient thermique idéal, et 21-23°C la nuit. Vous pouvez obtenir un point chaud grâce à un spot chauffant infrarouge protégé et/ou inaccessible. L’hygrométrie sera de 80%, et attention à ne pas descendre en-dessous de 70%, auquel cas il se déshydraterait très rapidement ! Pour cela, nous vous conseillons de lui mettre un brumisateur. Mais attention, il faut également que le renouvellement de l’air soit suffisant pour que l’humidité ne stagne pas. C’est pourquoi il vous faudra un terrarium bien ventilé, par grilles de préférence !

Ce serpent est assez délicat à élever, dans la mesure où il sera sensible aux écarts de températures et d’humidité ; et comme il stresse facilement, il n’hésite pas à mordre.
Cela dit, une manipulation régulière mais réfléchies et surtout pas intempestive aura pour effet de calmer la plupart d’entre eux.
Nous conseillons cependant de le laisser tranquille, quit à ce qu’il demeure un tantinet sauvage !!

Nourriture:

Rongeurs, oiseaux.
Il est assez bon mangeur lorsque toutes les conditions sont réunies. Les rongeurs sont bien acceptés : s’il hésite, vous pouvez frotter la souris sur un oiseau et la décorer de quelques plumes...

En résumé:

Caractère : agressif Moins
Origine : Nouvelle-Guinée, Australie (Queensland)
Moeurs : Arboricole / Nocturne
Biotope : Tropical
Taille adulte : 120 cm à 2m
Esperance de vie : 15 ans
Nourriture : rongeurs, oiseaux.

LES DIFFERENTES LOCALITE DU PYTHON VERT:

Les individus de la race Aru sont caractérisés par la présence de traits spécifiques telles que la présence d’écailles blanches sur un fond bleu-vert. Ces écailles blanches sont généralement concentrées dans la zone dorsale, peuvent être isolées ou regroupées en petits « paquets ». La quantité d’écailles blanches est variable. Les juvéniles sont de couleur jaune et possèdent une queue noire. Certains spécimens adultes possèdent des écailles bleues de part et d’autre du ventre. On note parfois la présence d’écailles bleues sur la tête, à proximité des fosses labiales. Les viridis Aru ont une queue courte, comme si elle avait été coupée. Ces individus sont généralement de caractère placide et les juvéniles sont de ce fait parfois difficiles à démarrer. La tête est généralement bien proportionnée, leur taille moyenne est de 1,5 m, ils sont généralement plus grands que les animaux de type « mainland ». Ils sont pour la plupart manipulables assez facilement.

Source:http://reptil-sud-est.forumactif.org/t1204-morelia-viridis

Les individus de race Biak sont les plus imposants, ils peuvent atteindre 2 m et sont considérés comme particulièrement teigneux. Leur tête est large et les fosses nasales rappellent celles d’un dragon tant elles peuvent être grandes. La queue est longue et pointue, à l’opposé de celle des individus de la race Aru. Même les individus nés en captivité demeurent relativement agressifs et il est relativement facile de les provoquer. Les individus de type « outcross » qui résultent d’un croisement entre un individu Biak et un individu d’une autre race sont généralement moins agressifs. La coloration est très variable. On retrouve souvent des écailles blanches, la couleur dominante est le vert olive et certains individus conservent un nombre plus ou moins important d’écailles jaunes une fois adultes. Les juvéniles sont jaunes ou rouges avec des triangles dorsaux jaunes. Le changement de couleur ontogénique est lent et peut s’étendre sur 4 ans. Les modifications de couleurs sont particulièrement impressionnantes dans le cas des juvéniles rouges.
Meraukee est une ville côtière du Sud de la Papouasie-Nouvelle Guinée. Les individus de cette race sont assez impressionants, avec une ligne dorsale continue constituée d’écailles blanches. Chez les individus nés en captivité cette ligne dorsale est souvent discontinue. Il est possible que l’altitude joue un rôle dans la présence ou non de cette ligne blanche continue. En effet, Karl Switak a observé que tous les viridis PNG retrouvés au-delà de 4000 pieds présentent une ligne blanche continue. En croisant deux individus de race Meraukee, un Morelia viridis albinos a été isolé en 2001 par Damon Salceies.

Source:http://les-terras-de-jogona.forumactif.org/t21-morelia-viridis
Les races « mainland » Sorong, Jayapura et autres sont difficiles à distinguer. On reconnaît le plus facilement la race Sorong par la présence de la ligne dorsale bleue et les marques dorsales triangulaires sur un fond vert. L’intensité de la couleur bleue peut être très variable. Certains individus possèdent quelques écailles blanches ou jaunes. La tête est petite et la gueule courte. La queue est toujours pigmentée de noir ou de bleu foncé. Ces individus sont plus petits que les autres Morelia viridis. Jayapura est une autre ville côtière située près de la frontière de la Papouasie-Nouvelle Guinéee. Les marques dorsales sont bleu clair, le corps est de couleur plutôt olive. La queue peut être jaune, bleue ou verte. Les individus Lereh sont similaires aux spécimens Wamena excepté q’ils possèdent généralement des patches d’écailles blanches.


Nous avons noté précédemment que l’altitude peut jouer un rôle dans l’apparence du Morelia viridis. Dans la région centrale (highland) on retrouve, entre autres, les individus de la race Wamena. Les variations de couleurs sont subtiles dans cette race. Les individus Wamena ont souvent une ligne dorsale fine. Le contraste est moins marqué que chez les individus de race Sorong. Certains spécimens montrent des écailles noires mais celles-ci disparaissent généralement à l’âge adulte. Les juvéniles sont de couleur marron ou jaune.


Les Morelia viridis de race Kofiau sont issus de l’île du même nom. Ils naissent toujours jaunes. Contrairement à ce que prétendent les exportateurs, la grande majorité des Kofiau perdent leur splendide couleur jaune canari au cours du changement de couleur ontogénique. C’est pour cette raison que les animaux importés à ce jour mesurent 80 cm en moyenne ; il s’agit donc de sujets jeunes qui n’en sont qu’au tout début de leur changement de couleur. La déception est rude quelques années plus tard sachant que le prix d’un animal importé est d’environ 1500 euros en 2006. La couleur jaune vire d’abord au jaune « sâle » avant de passer au vert olive clair. Seuls quelques très rares individus sont high yellow.


Les individus issus de la péninsule du Cap York souvent appelés « Aussie Greens » sont d’apparence similaire aux individus de race Meraukee et ont un lien génétiquement démontré avec les individus du Sud de la PNG. Les juvéniles sont marron ou jaunes. Cette race est très rare, un juvénile se vend 5000 euros et un adulte environ 15000 euros.

Une petite vidéo:http://www.youtube.com/watch?v=1ed7zEe-xLk



Source: Jungleshop, morelia viridis le forum des chondros
avatar
wariorjo
Juvenile
Juvenile

Masculin Messages : 66
Date d'inscription : 19/03/2011
Localisation : liege

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum